LES MUSICIENS

HISTORIQUE

Orchestre français conjointement dirigé par le pianiste Philippe Baudoin et le multi-instrumentiste Marc Richard, tous deux arrangeurs.
L'ambition de l'Anachronic Jazz Band (10 artistes sur scène) est de renouveler l'interprétation des thèmes du jazz moderne en les orchestrant comme une formation de jazz traditionnel (classique). La gageure que représentent ces « à la manière de ... » (Giant Steps de John Coltrane à la manière de King Oliver!) est largement tenue et la réussite indéniable grâce à de savoureux arrangements et aussi à d'excellentes interventions des solistes, notamment Daniel Huck, champion scat toutes catégories (Round Midnight); Patrick Artero (trompette, Anthropology); André Villeger (saxophone, Daahoud).
L'orchestre disparu en 1980 pour diverses raisons (notamment matérielles), revient aujourd'hui avec la même instrumentation et quelques nouveaux musiciens de la scène du jazz traditionnel.

LES MUSICIENS

MARC RICHARD (sax alto, clarinette, arrangements, co-chef d'orchestre)

Né le 22/11/1946. Professeur d' histoire du Jazz. Compositeur de musiques de scène (théâtre).
Fasciné par le Jazz, il commence la clarinette à 14 ans; mais c'est au cornet à pistons qu'il débute en 1963 avec les Haricots rouges. Il les abandonne pour former avec d'autres musiciens, les Jazz O'Maniacs, un des meilleurs orchestres traditionnels européens de 1964 à 1971. Il y pratique le sax alto, puis le ténor. En évoluant lentement (mais sûrement) vers des styles plus modernes, il joue deux ans dans l'orchestre de Dany Doriz (1972-1974), ainsi qu'avec les Swingers de François Guin. Il fait fréquemment partie des orchestres d'Irakli et de Raymond Fonsèque.
En 1976, avec Philippe Baudoin, il fonde l 'Anachronic Jazz Band avec lequel il remporte le prix Sidney Bechet de l'Académie du Jazz. Cette formation originale jouit d'un succès international jusqu'à sa dissolution en 1981. Pendant cette période, il joue également avec l'Europamerica de Jeff Gilson aux côtés de François Jeanneau, Jean-Louis Chautemps et bien d'autres.
De 1976 à 1988, il fait souvent partie de l'orchestre de l'hôtel Méridien de Paris où Moustache s'occupait de la programmation du Jazz club. C'est ainsi qu'il a l'honneur d'accompagner de nombreuses vedettes comme:
  • Milt Buckner
  • Doc Cheatham
  • Buddy Tate
  • Wild Bill Davis
  • Harry Edison
  • Dee Dee Bridgewater
  • Cab Calloway
En 1980 à Florence, il gagne le Quiz International de Jazz de l'Union Européenne de Radio.
De 1980 à 1986, Marc RICHARD fait partie du septette de François Biensan qui se produit dans de nombreux festivals avec en vedette Sam Woodyard. Depuis 1995 avec le big band de François Laudet. Depuis 1998, assume la direction musicale du Paris Swing Orchestra. Il présente aussi son propre quartette de Jazz traditionnel, un New Orleans jazz band de six musiciens et un quintette avec le trompettiste François Biensan (hommage à Johnny Hodges; chansons françaises).

PHILIPPE BAUDOIN (piano, arrangements, co-chef d'orchestre)

Né en 1941 à Alger, Philippe Baudoin s'est produit comme pianiste avec:
  • Bill Coleman
  • Mezz Mezzrow
  • Albert Nicholas
  • Buddy Tate
  • Benny Carter
  • Cat Anderson
  • Guy Laffitte
Co-directeur de L'Anachronic Jazz Band, il a participé à une vingtaine de disques.
Professeur au CIM et à Arpej. Chargé de cours d'histoire et techniques du jazz en Sorbonne pendant 15 ans, il a rédigé de nombreux articles et brochures techniques et historiques et deux ouvrages, l'un en deux tomes : « Jazz mode d'emploi » puis « Une Chronologie du jazz ». A donné des cours à la Cité de la Musique dans le cadre des collèges.
A participé comme conseiller musical et intervenant à l'écran à un moyen-métrage sur George Gershwin réalisé par Alain Resnais en 1991.
A rédigé une cinquantaine de textes de pochettes de disque et a collaboré comme coordinateur, conseiller musical et technique et producteur artistique à des collections de disques compacts.
A produit des émissions de jazz sur France Musique et France Culture.
Membre de L'Académie du jazz, il fut aussi responsable de la commission jazz à l'Académie Charles Cros. Vice-président de l'association La Maison du Duke.
A conçu et réalisé quatre expositions sur le jazz et a participé à l'exposition « Le siècle de jazz » (2009). Collectionne les documents concernant le jazz, spécialement livres et partitions.

PATRICK ARTÉRO (trompette, arrangements)

Patrick Aréro commence sa vie musicale vers quatre ans en entendant pour la première fois Louis Armstrong sur des 78 tours de son père.
Vers 10 ans il commence la trompette et après quelques années d'études, il se produit à la tête de l' orchestre du collège (1964). Tout cela va l'amener à rencontrer le groupe « phare » du moment, «les Haricots Rouges»(1969), dont il partagera l'existence pendant quatre années. Puis la rencontre avec le Sextet de Michel Attenoux sera déterminante pour lui car il va côtoyer toutes les vedettes Francaises de jazz de cette époque :
  • Claude Lutter
  • Maxim Saury
  • Marc Laferrière
  • Claude Bolling (dont il sera le soliste au sein du Big Band
  • Guy Laffitte
  • Raymond Fol
  • René Urtreger
  • Pierre Michelot
  • Gérard Badini
  • Martial Solal etc

A partir des années 80, il se passionne pour la Salsa et de 84 à 90, la quasi totalité des productions africaines et antillaises vont faire appel à sa section de cuivres qu'íl a mis sur pied, et qui va lui permettre d'accompagner des vedettes de variété comme :
  • Kassav'
  • Zouk Machine
  • Touré Kunda
  • Alpha Blondy ou
  • Bernard Lavilliers
Retour au Jazz dans les années 90, avec quelques aventures intéressantes : Paris Barcelonna Swing Connection qui enregistre avec :
  • Frank Wess et aussi
  • Will Bill Davis
  • les Collégiens de Sacha Distel
  • les Big bands de Gérard Badini
  • de François Laudet
  • et de Michel Pastre etc
Prix Boris-Vian en 2004 pour («2 Bix but not too Bix»), il présente en 2006 avec un autre projet «Artero Brel», puis il obtient en 2009 une « Victoire de la Musique » pour"Artero Vaudoo".
Sa culture du jazz lui ont permis de s'exprimer avec des formations aussi diverses que l'Anachronic Jazz-Band, le Multicolor Feeling d'Eddy Louiss et d'accompagner de nombreuses vedettes de jazz de passage à Paris comme :
  • Dizzy Gillespie
  • Harry Edison
  • Cat Anderson
  • Joe Newman
  • Thad Jones
  • Dizzy Gillespie
  • Bill Coleman
  • Clark Terry
  • Buddy Tate
  • Stan Getz
  • Benny Carter
  • Earl Warren
  • Peanuts Hocko
  • Glenn Ferris
  • Lionel Hampton
  • Georges Benson
  • Milt Buckner
  • Sonny Payne
  • Sam Woodyard
  • Frank Wess
  • Wild Bill Davis
  • ainsi que les chanteuses Betty Carter ou
  • Carmen Mc Rae
Il a aussi joué avec Lionel Hampton ainsi qu'avec le Paul Mauriat Grand Orchestra. Il aura même contribué au prix Sidney Bechet de l'Anachronic Jazz Band en 1977.
Musicien très éclectique Patrick Artéro voyage de musiques en musiques, se gorge de rythmes et de mouvements, ce qui correspond bien à sa nature de musicien voyageur.

ANDRÉ VILLÉGER (sax, clarinette, arrangements)

Né en 1945 dans la banlieue parisienne. Débute à la clarinette en 1964 au sein d'un orchestre de style New Orleans.
L'influence de Sidney Bechet l'amène à jouer le saxophone soprano puis celles des grands ténors de l'époque Swing l'attire vers le ténor, puis le baryton; Be bop, Hard bop, jazz rock, ethnomusiques, jazz européen ; tout le Jazz l'intéresse.
Il a joué aux cotés de :
  • Claude Bolling
  • Bill Coleman
  • Lionel Hampton
  • Patrice Caratini
  • Ray Charles
  • Louie Bellson
  • Michael Brecker
  • Dee Dee Bridgewater
  • au sein du « Mingus Epitaph » dirigé par Gunter Schuller
  • avec Winton Marsalis et bien d'autres musiciens
Il a joué dans les plus grands Festivals de France :
  • Nice
  • Paris
  • Marciac
  • Angouleme
  • Antibes et bien d'autres
Prix Sidney Bechet de l'Académie du Jazz en 1973.
S'est produit le 4 Juillet 2000 au sein du big band de Quincy Jones avec L' Orchestre National de France au Théâtre des Champs Elysées.
Il a accompagné Henri Salvador pendant ses dernières tournées.

FRANCOIS FOURNET (banjo)

François Fournet commence très jeune à jouer du banjo dans des formations de jazz traditionnel dans les années soixante. Depuis ces temps lointains, il a joué comme titulaire ou comme remplaçant avec de très nombreux groupes et artistes en France et en Europe acquérant par la même un précieux "savoir faire" au sein des sections rythmiques de jazz "vieux style".
Il joue ou a joué avec, entre autres :
  • Irakli Jazz Four
  • Orphéon Célesta
  • Le Petit Jazz Band de Mr.Morel
  • Les Rois du Fox Trot

JEAN-FRANCOIS BONNEL (clarinette, C-melody sax)

Fils d'un mélomane, il étudie le piano puis la clarinette au conservatoire de Montpellier et au Conservatoire d'Aix en Provence où il enseigne le jazz depuis 1987 (il recevra son diplôme d'état de professeur de jazz en 1990).
Il reçoit le Prix Sidney Bechet de l'Académie du jazz en 1984 puis en 2000, ainsi que la Médaille d'Or de clarinette en 1985.
Dès 1977, Jean-François Bonnel participe à des groupes de jazz à Montpellier :
  • Fox Troc
  • Hot Cévennes
  • Fanfare Bolchevique
  • Cossi Anatz
De 1979 à 1989 il est co-fondateur du Hot Antic Jazz Band avec qui il fait de nombreux concerts et tournées à l'étranger :
  • Edimbourg
  • Breda
  • Sacramento
  • Denver
  • Carnegie Hall de New-York)
Plusieurs disques dont deux avec Jabbo Smith (en) et Benny Watters (en) paraissent en même temps qu'il effectue des tournées en Angleterre avec des musiciens anglais (deux disques + deux CD avec Ken Coyler), en Allemagne avec le Harlem Blues & Jazz Band et en Hollande avec le guitariste manouche Papy Lafertin. En 2010, il collabore au CD Cécile McLorin Salvant et le Jean-François Bonnel Paris Quintet (Cécile McLorin Salvant a été son élève au Conservatoire de 2008 à 2011).
Il décide de monter en 2011 le JFB's New Quartet, un projet plus personnel [interprétation personnelle] où il peut totalement s'exprimer à la clarinette, et proposer ses arrangements originaux, accompagné par une rythmique de jeunes musiciens rencontrés dans sa classe de Jazz d'Aix-en-Provence.

PIERRE GUICQUÉRO (trombone)

Depuis plus de vingt-cinq ans, Pierre Guicquéro pratique la musique improvisée, la musique de jazz au sein de formations professionnelles :
  • Sac à Pulses
  • Paris Swing Orchestra
  • Longnon Big-Band
  • Mojo Brass Band
Il crée le PG Project, septet de jazz pour lequel il écrit entièrement la musique. Il décide de jouer les standards de jazz be-bop en vieux style et crée, avec Julien Silvand, les Be-Bop Stompers.
Depuis qu'il est musicien professionnel, il a joué avec un grand nombre de musiciens talentueux en France :
  • Philippe Milanta
  • Nicolas Montier
  • Patrick Bacqueville
  • Jean-Loup Lougnon
  • Louis Mazetier
  • Olivier Franc
  • Alain Marquet
  • Jérome Etcheberry
  • Philippe Duchemin
  • François Biensan
  • Laika Fatien
  • Katia Werneck
  • Vincent Le Quang...
Et aussi aux Etats-Unis :
  • Leroy Jones
  • John Allred
  • Bill Allred
  • Dan Barrett
  • Dan Levinson
  • Eddy Erickson
  • Joe Murrany
Ayant participé à de nombreux festivals aussi bien en Europe qu'aux Etats-Unis, il possède aujourd'hui une solide expérience de la scène. Il est reconnu aujourd'hui comme l'un des trombonistes de jazz français de référence.

GÉRARD GERVOIS (tuba)

Né le 3 février 1949 à Paris, a consacré sa carrière musicale au Jazz Traditionnel et au tuba, même si son premier instrument est le piano avec lequel il a acquis de solides bases musicales et notamment une pratique de l'harmonie.
Dès les années 70, après des études en classes de trombone et de tuba au conservatoire de Toulouse, il participe en qualité de musicien professionnel aux formations parisiennes emblématiques du jazz traditionnel:
  • Anachronic Jazz Band
  • Charquet Et Co
  • Olivier Franc Quintet
  • Orpheon Celesta...
qui font les beaux soirs des jazz–clubs et des festivals de l'époque.
Aujourd'hui, il est le tubiste attitré de plusieurs orchestres caractéristiques du style tels :
  • les Rois Du Fox Trot de Paris
  • et les deux formations toulousaines :
    • le Saint Louis Big Band
    • le Mississippi Jazz Band
    pour lequel il a, par ailleurs, écrit les principaux arrangements
Sa conception du jeu de tuba inspirée des grands maîtres des débuts du jazz, Cyrus Saint Clair, John Kirby, Bass Edwards, met en valeur la richesse de la ligne de basse, la rondeur du son et la souplesse rythmique, autant de qualités très appréciées des musiciens qu'il accompagne et des amateurs avertis.
Gérard Gervois a participé à plus d'une vingtaine d'enregistrements avec différentes formations dont certaines ont fait l'objet d'une réédition comme l'anachronic jazz band.

SYLVAIN GLÉVAREC (batterie)

1er prix à l'unanimité de l'Ecole Agostini et Médaille d'Or du Conservatoire National de Région de Cergy-Pontoise. Il commence à jouer dans le Big Band de Roger Guerin, puis il accompagne :
  • Alain Jean-Marie
  • Michel Graillier
  • Marc Fosset
  • Marc Laferriere
  • Daniel Huck
  • Jean-Loup Longnon
  • Stephane Guerault
  • Claude Tissendier
  • Marcel Zanini
  • René et Olivier Franc etc
Il a collaboré en 2010 au CD de Cecile Mclorin Salvant avec le Jean-François Bonnel 5tet
Il joue actuellement chez :
  • L'anachronic Jazz Band
  • Irakli et Les Louis Ambassadors
  • Swing House 4tet
  • le Tribute To Swing Big Band de Michel Delage
  • accompagne régulièrement les chanteuses américaines
    • Gilda Solve
    • Mandy Gaines
A effectué de nombreuses tournées en
  • Allemagne
  • Suisse
  • Danemark
  • avec l'orchestre de René et Olivier Franc
  • ainsi qu'au Bresil (Rio de Janeiro, Brasilia, Sao Paulo, Belo Horizonte, etc…) en août 2007 et septembre 2008 avec l'orchestre d'Irakli et les Louis Ambassadors
  • puis en 2010 avec l'orchestre de Claude Tissendier
Il s'est produit dans les différents festivals étrangers : Dresde (Allemagne), Ascona (Suisse)...ainsi qu'à La Nouvelle Orleans (Usa) en Août 2001 avec les Louis Ambassadors
Sylvain Glévarec est un batteur au swing remarquable et stylé, fidèle au son des années 30/40. Pourvu de solos brillants et visuels, il a bien su capter le jeu des grands batteurs tels que :
  • Sydney Catlett
  • Baby Dodds
  • Zutty Singleton
  • Gene Krupa
  • Ray Bauduc
  • Papa Jo Jones

DANIEL HUCK (chant, sax alto)

Prix Sidney Bechet de l'Académie du Jazz en 1982
Prix Django Reinhardt de l'Académie du Jazz en 1997
Daniel Huck est invité par une multitude de formations de tous styles et sa discographie s'étend sur plus de cent albums.
« Fougue et volubilité, swing évident, humour, telles sont les caractéristiques de ce personnage qui ne saurait laisser indifférent. Attiré par les racines du jazz (Blues et Spiritual) et par l'expressionnisme noir dans son ensemble, ses maîtres avoués sont
  • Coleman Hawkins et
  • Charlie Parker
  • mais l'influence de Louis Armstrong et
  • de Benny Carter sont indéniables
Apprécié pour ses qualités de catalyseur et de showman, il se montre aussi l'un des plus swingants vocalistes et risque-tout du scat, improvisation vocale sous forme d'onomatopées. » (cf.Dictionnaire du jazz. Ed.R.Laffont)

Haut de page